ECG : normal

ECG en rythme sinusal entre 60(50) et 100/min, dont aucune déflexion ni aucun segment n’est anormal [1].

 

Les 12 critères d’un ECG normal [2]

————————————————–

  • L’onde P sinusale est positive en DI-DII (en dôme)
  • Une seule onde P sinusale précède chaque QRS (DII ≤ 2,5 mm et < 0,12 s)
  • La fréquence sinusale est comprise entre 60-100/min (adulte)
  • L’intervalle P-R (ou P-Q) a une durée constante (0,12 à 0,20 s)
  • Les QRS ont un axe frontal entre -30 à 90° (les QRS DI-DII ont une polarité ≥ 0)
  • Les QRS sont tous fins (durée maximale d’un QRS ≤ 0,11 s)
  • Il n’y a pas d’onde Q (mais il doit exister une micro onde q en V5-V6 et il peut exister une micro onde q fine en frontales, voire QS en DIII)
  • Les QRS ont un aspect rS en V1 et qR en V6 (l’onde R croit de V1 à V4(V5) puis décroit et l’onde S croît de V1 à V2 puis décroît)
  • Les QRS ont des amplitudes de R et de S modérées (indices d’hypertrophie ventriculaire négatifs) et non microvoltées
  • Le segment ST est isoélectrique au segment PQ (mais sus-décalage de ST possible si variantes)
  • L’onde T est asymétrique et positive (sauf en VR et V1 et parfois en DIII-VL) et son amplitude maximum < 2/3 du QRS et minimum > 10% de R
  • L’intervalle QT corrigé est normal (≤ 0,43 s homme et ≤ 0,45 s femme)

 

Les variantes de la normale

Les ECG strictement normaux sont exceptionnels, car il existe des nombreuses variantes ECG de la normale.

Le tableau ci-joint (25 mm/s et 1 mV = 10 mm) rappelle les principaux critères qui permettent d’affirmer qu’un ECG est normal (source égarée)

 

Les ECG normaux présentent des variations en fonction de l’âge, du sexe et des ethnies (origine africaine, hispanique, asiatique ou caucasienne)  –> Variantes ECG de la normale

L’ECG du nouveau né et de l’enfant présente des différences importantes avec l’ECG de l’adulte : voir ECG pédiatrique

 

Un ECG normal n’élimine jamais complètement une maladie du cœur.

[1] Prineas RJ, Crow RS, Blackburn H. The Minnesota Code Manual of Electrocardiographic Findings. Littleton, Mass: John Wright-PSG Inc; 1982. –> système de codage exhaustif publié en 1960 (le« Minnesota code ») qui permet de référencer méticuleusement chacun des écarts à la normale

[2] Taboulet P. ECG de A à Z. Ed. Maloine, 2010