Infarctus 4. Latéral

Infarctus de la paroi antérieure du ventricule gauche limité à la paroi latérale. Il est en rapport avec une occlusion de l’artère circonflexe, d’une première diagonale de l’VA ou d’une marginale de la circonflexe (Cf. Territoires coronaires).

Diagnostic ECG

En phase aiguë, le diagnostic d’occlusion coronaire aiguë peut être facile si on observe un sus-décalage du segment ST (≥ 1 mm) dans au moins deux dérivations du territoire latéral bas (V5-V6) ou haut (DI, VL).

  • En cas d’occlusion de la diagonale, on peut observer un sus-décalage de ST en VL (et parfois DI), mais aussi en dérivation précordiale V2(ou V3) (infarctus antérolatéral moyen ou mid-antero-latéral) avec en miroir un sous-décalage de ST en DIII-VF (ST et T < 0) et une lésion sous-endocardique discrète V3-V5 (ST < 0 avec T > 0) [3][6][7]. Les signes ECG peuvent être très subtiles si les QRS sont peu voltés [4].
  • En cas d’occlusion de l’artère circonflexe (ou une de ses branches marginales), le sus-décalage de ST sur un ECG 12 dérivations peut manquer dans plus de 50% des cas [2]. C’est pourquoi la désobstruction en urgence est malheureusement plus rare que dans les autres cas d’occlusion coronaire [1].

Pièges et astuces

L’infarctus ST+ latéral accompagne généralement un infarctus ST+ en territoire inférieur (cf. Infarctus inférieur) ou basal (cf. Infarctus basal).

Les présentations ECG dans les formes limitées au territoire basal sont souvent trompeuses (QRS peu voltés, élévation de ST < 1 mm en dérivation VL (dérivation qui explore le mieux l’artère circonflexe), apparition d’ondes Q sans élévation du ST…), bloc de branche droit… et sont source d’erreurs diagnostiques et source de conflit avec les cardiologues [5] ! C’est pourquoi la désobstruction en urgence est plus rare que dans les autres cas d’occlusion coronaire [1].

 

Toute douleur thoracique persistante (≥ 2 heures) inexpliquée avec un ECG normal ou subnormal peut être un infarctus en territoire latéral.

 

Attention : une repolarisation précoce peut donner un aspect trompeur de sus-décalage ischémique en DI-VL (mais les QRS sont normaux avec une petite onde J et les ondes T restent normales).

Livre P. Taboulet. 100 ECG autour de l’infarctus

Blog de SW Smith

Cas clinique. O. Stibbe · M. Franchin · B. Frattini · P. Taboulet AFMU 2015


La suite est réservée aux membres et stagiaires du site.
Connexion

| Devenir membre | Devenir stagiaire