Complexes QRS fragmentés larges

Complexes QRS qui présentent au moins deux dédoublements de l’onde R ou l’onde S en présence d’un complexe QRS ≥ 0,12 s. Cette fragmentation témoigne d’une altération segmentaire dans l’activation électrique des ventricules (cf. Bloc focal) généralement en rapport avec une cicatrice myocardique (nécrose ou fibrose).

 

Les QRS fragmentés larges (flQRS ≥ 120 ms) peuvent accompagner un bloc de branche, un rythme électro-entrainé ou une extrasystole ventriculaire. Il s’agit de QRS qui présentent plus de deux crochetages sur l’onde R ou l’onde S dans au moins deux dérivations contiguës ou adjacentes du territoire inférieur (DII, DIII, VF), latéral (V6, DI, VL) ou antérieur V1-V5) [1].

Ils peuvent s’observer au cours de l’évolution de toutes les cardiopathies ou cardiomyopathie avec fibrose comme une DVDA, une cardiomyopathie hypertrophique ou une maladie de Chagas.

Les QRS fragmentés larges sont

  1. des témoins fiables d’une séquelle de nécrose chez les patients atteints ou suspects de coronaropathie
  2. les facteurs de risque accru d’asynchronisme ventriculaire [2]
  3. des marqueurs indépendants d’un risque accru de mortalité
  4. des facteurs indépendamment associés à un risque fort d’échec de la resynchronisation biventriculaire [2] 

Intérêt de reconnaitre un QRS fragmenté (vidéo YouTube)

 (voir QRS fragmentés fins)

[1] Das MK, Suradi H, Maskoun W, Michael MA, Shen C, Peng J, Dandamudi G, Mahenthiran J. Fragmented wide QRS on a 12-lead ECG: a sign of myocardial scar and poor prognosis. Circ Arrhythm Electrophysiol. 2008;1(4):258-68.

[2] Pranata R, Yonas E, Vania R, Tondas AE, Yuniadi Y. Fragmented QRS is associated with intraventricular dyssynchrony and independently predicts nonresponse to cardiac resynchronization therapy-Systematic review and meta-analysis [published online ahead of print, 2020 Mar 18]. Ann Noninvasive Electrocardiol. 2020;e12750. (téléchargeable) In this systematic review and meta‐analysis, we aim to assess (a) fQRS as a marker of intraventricular dyssynchronies in patients with ischemic and nonischemic cardiomyopathy and (b) whether fQRS is an independent predictor of nonresponse in patients receiving CRT.   —> Fragmented QRS is associated with intraventricular dyssynchrony and is independently associated with nonresponse to cardiac resynchronization therapy.