Bloc focal

Bloc intraventriculaire localisé dans le muscle ventriculaire (« bloc pariétal »), sans rapport avec un bloc de branche.

Il traduit généralement l’existence d’une séquelle de nécrose (bloc péri-infarctus) ou une plage de fibrose intraventriculaire: les QRS sont élargis (≥ 0,11 sec), crochetés ou fragmentés dans au moins deux dérivations (cf. QRS fragmentés). Un bloc focal peut simuler un bloc de branche gauche. Dans ce cas, l’onde r septal persiste dans les précordiales droites [1].

Il traduit plus exceptionnellement une lésion infiltrante, une calcification ou une fibrose localisée comme dans le cadre d’une dysplasie ventriculaire droite arythmogène : « bloc plus que droit » en V1 (élargissement de la partie terminale de R’) avec parfois des micropotentiels terminaux appelés onde epsilon dans certaines dérivations. L’ECG du syndrome de Brugada est lui aussi un exemple de bloc focal (anomalie de conduction dans la chambre de chasse du VD.

Vidéo Utube (P. Taboulet) : Classification des blocs Intraventriculaires

[1] Bacharova L, et al. Electrocardiographic patterns of left bundle-branch block caused by intraventricular conduction impairment in working myocardium: a model study. J Electrocardiol. 2011;44(6):768-78.