Bloc de branche 1. Généralité, Pc

Trouble de la conduction intraventriculaire dans une des branches du faisceau de His.

Le blocage de l’influx supraventriculaire peut être incomplet (ralentissement) ou complet (interruption), anatomique (lésion) ou plus rarement fonctionnel (aberration). Il peut concerner la branche droite (bloc de branche droit) ou plus rarement la gauche (bloc de branche gauche) et parfois les deux. Le diagnostic ne peut être porté qu’en rythme supraventriculaire.

Le dépolarisation du ventricule homolatéral au bloc est assurée par le ventricule controlatéral, au travers du tissu myocardique non spécialisé, ce qui élargit la durée des complexes QRS (≥ 120 ms) retarde la déflexion intrinsécoïde, modifie l’axe du cœur qui doit être calculé sur les huit premiers centièmes de seconde du QRS (cette première partie n’étant pas affectée par le retard d’activation ventriculaire), transforme l’aspect des QRS en particulier en dérivation V1 et dérivation V6, modifie la repolarisation et prolonge l’intervalle Q-T.

Les diagnostics différentiels sont un retard droit ou un retard gauche lié à une hypertrophie ventriculaire, un bloc focal, une préexcitation, un trouble de conduction non spécifique (stabilisant de membrane, hypothermie, hyperkaliémie…) ou un rythme ventriculaire.

 

Vidéos YouTube (P. Taboulet)

4a. Bloc de branche gauche. ECG. Diagnostics positifs et différentiels.

4b. Les blocs intraventriculaires, formation ECG.

 

La signification d’un bloc de branche n’est pas univoque et nécessite une analyse complète de la situation clinique et de l’ECG. Dans les études de cohortes, il apparait que le pronostic des patients qui ont un bloc de branche est moins bon que celui qui n’en ont pas pour des raisons différentes selon que le bloc de branche soit droit ou gauche…

 

Pronostic et biblio (réservé aux abonnés)


La suite est réservée aux membres du site.
Connexion | Devenir membre