Bloc de branche 1. généralités

Trouble de la conduction intraventriculaire dans une des branches du faisceau de His.

Le blocage de l’influx supraventriculaire peut être incomplet (ralentissement) ou complet (interruption), anatomique (lésion) ou plus rarement fonctionnel (aberration). Il peut concerner la branche droite (bloc de branche droit) ou plus rarement la gauche (bloc de branche gauche) et parfois les deux. Le diagnostic ne peut être porté qu’en rythme supraventriculaire.

Le dépolarisation du ventricule homolatéral au bloc est assurée par le ventricule controlatéral, au travers du tissu myocardique non spécialisé, ce qui élargit la durée des complexes QRS (≥ 120 ms) retarde la déflexion intrinsécoïde, modifie l’axe du cœur qui doit être calculé sur les huit premiers centièmes de seconde du QRS (cette première partie n’étant pas affectée par le retard d’activation ventriculaire), transforme l’aspect des QRS en particulier en dérivation V1 et dérivation V6, modifie la repolarisation et prolonge l’intervalle Q-T.

Les diagnostics différentiels sont un retard droit ou un retard gauche lié à une hypertrophie ventriculaire, un bloc focal, une préexcitation, un trouble de conduction non spécifique (stabilisant de membrane, hypothermie, hyperkaliémie…) ou un rythme ventriculaire.

La signification d’un bloc de branche n’est pas univoque et nécessite une analyse complète de la situation clinique et de l’ECG.

 

Vidéos Youtube (P. Taboulet)

4a. Bloc de branche gauche. ECG. Diagnostics positifs et différentiels.

4b. Les blocs intraventriculaires, formation ECG.

Dans les études de cohortes, il apparait que le pronostic des patients qui ont un bloc de branche est moins bon que celui qui n’en ont pas pour des raisons différentes selon que le bloc de branche soit droit ou gauche…

Paixão GMM, Lima EM, Gomes PR, et al. Evaluation of mortality in bundle branch block patients from an electronic cohort: Clinical Outcomes in Digital Electrocardiography (CODE) study. J Electrocardiol. 2019 Sep 12

Results
From a dataset of 1,773,689 patients, 1,558,421 primary care patients over 16 years old underwent a valid ECG recording during 2010 to 2017. We excluded 17,359 patients that didn’t have a valid QRS measure from the Glasgow program and 11,091 patients from the control group that had QRS equal or above 120 ms and were not RBBB or LBBB. Therefore, 1,529,971 were included (median age 52 [Q1:38; Q3:65] years; 40.2% were male). In a mean follow-up of 3.7 years, the overall mortality rate was 3.34%. RBBB was more frequent (2.42%) than LBBB (1.32%). In multivariate analysis, adjusting for sex, age and comorbidities, both patients with RBBB (HR 1.32; CI 95% 1.27–1.37) and LBBB (HR 1.69; CI 95% 1.62–1.76) had higher risk of overall mortality. Women with RBBB had an increased risk of all-cause death compared to men (p < 0.001). Cardiovascular mortality was higher in patients with LBBB (HR 1.77; CI 95% 1.55–2.01), but not for RBBB.

Conclusions
Patients with RBBB and LBBB had higher risk of overall mortality. Women with RBBB had more risk of all-cause death than men. LBBB was associated with higher risk of cardiovascular mortality.