Bloc AV 2ème degré 3. Mobitz II

Interruption complète de la conduction AV après certaines impulsions atriales : l’intervalle P-R est constant jusqu’à une seule onde P bloquée.

Le tracé montre au moins deux ondes P successives conduites avant blocage (ex. conduction 5:4, 4:3, 3:2). Le PR est en général normal avant la pause et ne change pas après la pause (loi du tout ou rien). La pause incluant l’onde P bloquée est égale à deux cycles PP. Ces critères diagnostiques sont rigoureux. 

Les QRS peuvent être fins si le blocage est intrahisien (le plus rare) ou larges si le blocage est infra-hisien (le plus fréquent). Ce dernier siège de blocage correspond à un bloc de branche bilatéral intermittent. 

Si une onde P est bloquée une fois sur 2 le diagnostic différentiel avec un BAV 2 Mobitz I n’est pas facile, surtout si les QRS sont larges : Voir Bloc AV du 2e degré : bloc 2/1

Si plusieurs ondes P sont bloquées avec une pause multiple de cet intervalle, on parle de bloc AV de haut degré

Le Mobitz II est toujours secondaire à une lésion organique au sein du réseau de His-Purkinje. Cette lésion est toujours infranodal (tronc du faisceau de His ou distal). Elle peut évoluer rapidement vers un bloc AV de haut degré ou un BAV III.

Attention : Ce bloc (infranodal) n’est généralement pas sensible à l’atropine ni à l’isoprénaline. Ces médicaments peuvent d’ailleurs majorer le blocage car ils génèrent plus d’influx supraventriculaires vers le siège du blocage, lequel retient alors davantage d’influx (cf. bloc en phase 3).

Diagnostic différentiel : Pseudobloc

————————

Silverman ME et al. Woldemar Mobitz and His 1924 classification of second-degree atrioventricular block. Circulation 2004; 110;1162-1167.