Complexes QRS aberrants

Complexe QRS élargis d’origine supraventriculaire, en rapport avec le blocage partiel et transitoire des voies de conduction intraventriculaire (cf. Aberration).

Un QRS aberrant peut emprunter l’aspect de toute forme de bloc de branche (incomplet, fasciculaire, complet, mixte ou non spécifique, soutenu, intermittent ou alternant) et cela de façon variable selon le couplage aux QRS précédents. On reconnaît dans ce cas, les caractéristiques essentielles d’un :

  • bloc de branche droit : en dérivation V1 : aspect rsR’ avec r < R’ ; en dérivation V6 : un aspect Rs ou qRs avec une onde R qui reste fine et dont l’amplitude est > S et la durée est < celle de l’onde S (critère majeur). Durée des QRS ≥ 120 ms. Le temps d’inscription de l’onde R en DII et V6 est généralement < 50 ms (Cf. Indice de Pava)
  • bloc de branche gauche : en dérivations V1 et V2 : aspect rS ou QS, avec une onde r fine et brève et une pente descendante de S, rapide et non crochetée et un retard modéré au nadir de l’onde S < 70 ms ; en dérivation V6 ou DI : pas d’onde q et une onde R large, crochetée au sommet. Durée des QRS ≥ 130 ms. Le temps d’inscription de l’onde R en DII est généralement < 50 ms (Cf. Indice de Pava).

 

La distinction entre un complexe QRS aberrant et un complexe QRS ectopique d’origine ventriculaire est souvent difficile, mais elle obéit à des règles : voir Complexes QRS aberrants/ectopiques [1].

[1] Wagner GS. Cardiac electrical activity. In « Marriott’s practical electrocardiography ». 11th édition. Ed. Lippincott Williams and Wilkins 2007.