Phénomène d’Ashman

Bloc intraventriculaire transitoire provoqué par une accélération de la fréquence cardiaque.

Phénomène : Quand un intervalle R-R long (cycle long) est suivi par un intervalle R-R relativement court (cycle court) et qu’une partie du faisceau de His est encore en période réfractaire, la dépolarisation ventriculaire est aberrante  [1].

  • L’aberration ventriculaire s’explique par le fait que la période réfractaire des cellules spécialisées dans la conduction du faisceau de His est dépendante de la durée du cycle cardiaque qui précède : quand la fréquence cardiaque est lente (intervalle R-R long), la période réfractaire des cellules du faisceau de His est longue et inversement quand la fréquence cardiaque s’accélère (intervalle R-R relativement plus court), la période réfractaire des cellules du faisceau de His raccourcit.
  • Après un intervalle R-R relativement long, une dépolarisation ventriculaire prématurée peut donc survenir durant la période réfractaire d’une partie du faisceau de His (branche droite, faisceau de la branche gauche ou branche gauche) et altérer la dépolarisation ventriculaire ce qui conduit à un complexe QRS aberrant.

Ce phénomène est essentiel pour expliquer l’élargissement brutal d’un QRS (voire de quelques QRS en cas de phénomène prolongé) après une diastole longue (cycle long-cycle court), en particulier après :

Biblio PubMed ici (aucun libre accès)

 

Références :

[1] GOUAUX JL, ASHMAN R. Auricular fibrillation with aberration simulating ventricular paroxysmal tachycardia. Am Heart J. 1947;34(3):366‐373.

[2] Chenevert M, Lewis RJ. Ashman’s phenomenon–a source of nonsustained wide-complex tachycardia: case report and discussion. J Emerg Med. 1992;10(2):179‐183.

[3] Harrigan RA, Garg M. An interesting cause of wide complex tachycardia: Ashman’s phenomenon in atrial fibrillation. J Emerg Med. 2013;45(6):835‐841.

Phibbs Brendan P. More about aberration. In « Advanced ECG : boards and beyond ». Elsevier Ed. 2ed 2006