Phénomène d’Ashman

Bloc intraventriculaire transitoire provoqué par une accélération de la fréquence cardiaque. Il s’explique par le fait que la période réfractaire des cellules spécialisées dans la conduction est dépendante de la durée du cycle cardiaque qui précède : quand la fréquence cardiaque est lente, la période réfractaire est longue ; quand la fréquence cardiaque s’accélère, la période réfractaire raccourcit.

Quand un intervalle R-R long (cycle long) est suivi par un intervalle R-R relativement court (cycle court), la dépolarisation des ventricules peut être altérée si une seule partie du faisceau de His est en période réfractaire. Il en résulte une aberration ventriculaire. [1]

Ce phénomène(cycle long-cycle court) est essentiel à comprendre pour expliquer l’élargissement brutal d’un QRS (voire de quelques QRS en cas de phénomène prolongé) après une diastole longue, en particulier au cours d’une fibrillation auriculaire ouau démarrage d’une tachycardie supraventriculaire (cf. Bloc de branche fonctionnel, Fibrillation auriculaire à QRS larges, Pseudo-bloc). [2,3]

Voir Aberration ventriculaire

Références :

[1] Chenevert M (1992); [2] Gouaux JL (1947); [3] Phibbs BP (2006)