Phénomène d’Ashman

Anomalie de conduction dans le faisceau de His provoquée par une accélération plus ou moins brutale de la fréquence cardiaque.

Physiopathologie

Ce phénomène s’explique par le fait que la période réfractaire des fibres spécialisées dans la conduction du faisceau de His est dépendante de la durée du cycle cardiaque qui précède : quand la fréquence cardiaque est lente (intervalle R-R long), la repolarisation ventriculaire et donc la période réfractaire des fibres du faisceau de His est longue et vice versa

Après un intervalle R-R relativement long, la survenue d’un influx supraventriculaire prématuré (ESA) peut survenir durant la période réfractaire d’une seule partie du faisceau de His (branche droite, faisceau de la branche gauche ou branche gauche) et y rester bloqué.  Le complexe QRS qui en résulte est dit aberrant (cf. Aberration ventriculaire). Si l’ESA est très prématurée elle peut rester bloquée dans le système de conduction (cf. ESA bloquée).

Ce phénomène est essentiel pour expliquer l’élargissement brutal d’un QRS (voire de quelques QRS en cas de phénomène prolongé) après une diastole longue (cycle long-cycle court), en particulier après :

Biblio PubMed ici

 

Références (abonnés)


La suite est réservée aux membres et stagiaires du site.
Connexion

| Devenir membre | Devenir stagiaire