Vulnérabilité auriculaire

Ensemble des facteurs impliqués dans le risque de survenue d’une fibrillation auriculaire : bloc intra-auriculaire et périodes réfractaires courtes, dispersées et mal adaptées à la fréquence.[1]

La vulnérabilité auriculaire est principalement étudiée dans le cadre des accidents vasculaires cérébraux ischémiques inexpliqués du sujet jeune, au cours d’une exploration électrophysiologique endocavitaire.

[1] Le Heuzey JY (1997)