Conduction antidromique

Conduction intracardiaque qui s’effectue via un faisceau accessoire, par exemple d’une oreillette à un ventricule. Elle s’oppose à une conduction orthodromique (normale) qui s’effectue de manière antérograde, des oreillettes aux ventricules via le nœud AV et le réseau de His-Purkinje.

Sur l’ECG les QRS sont toujours larges, différents d’un bloc de branche car l’activation du ventricule et la propagation initiale de l’influx se font par l’intermédiaire de myocytes, moins spécialisés dans la conduction rapide que le tissu de His-Purkinje.

Une conduction antidromique s’observe :

– hors tachycardie : en cas de préexcitation (PR court, onde delta, QTRS élargis)

– per tachycardie : en cas de tachycardie antidromique ou de FA/flutter avec faisceau accessoire