Fibres de James

Faisceau accessoire qui relie directement l’oreillette au nœud AV (fibres sino- ou atrio-nodales). Cette conduction court-circuite partiellement le nœud AV à l’origine d’un PR court (< 120 ms) avec des QRS non élargis (< 0,12 s). Il n’y a pas d’onde delta (cf. Préexcitation) [1]. Leur existence reste très théorique.

Le rôle des fibres de James dans le déclenchement de crises de tachycardie supraventriculaire paroxystiques n’est pas démontré [2].

Néanmoins, en cas de tachycardie atriale, les influx supraventriculaires ne sont pas ralentis par une conduction décrémentielle, aussi les influx sont-ils conduits rapidement vers les ventricules et la fréquence cardiaque est plus rapide qu’habituellement. 

Les diagnostics différentiels sont des variantes de conduction nodale avec un PR court :

– un nœud hyperdromique (variante ECG de la normale favorisée par l’influence du système sympathique),

– une conduction nodale accélérée [3]

[1] Laham J et Brembilla-Perrot B (2003)

[2] Lown B (1952). Syndrome de Lown-Ganong-Levine

[3] Phibbs BP (2006)