Pacemakers physiologiques

Groupes cellulaires doués naturellement d’automatisme et responsables de l’activation électrique du cœur.

Les pacemakers principaux sont situés

  • dans le nœud sinusal (à l’origine d’un rythme sinusal),
  • le nœud AV,
  • le tronc du faisceau de His (à l’origine d’un rythme jonctionnel).
  • D’autres pacemakers accessoires, fasciculaires ou ventriculaires, peuvent parfois prendre la commande du rythme (à l’origine d’un rythme infranodal ou rythme ventriculaire). Ces groupes cellulaires appartiennent au tissu nodal.

L’activation physiologique du cœur est due au pacemaker sinusal. En cas d’automatisme défaillant (hypertonie vagale, dysfonction sinusale) ou blocage de l’influx sinusal (bloc sino-atrial), un pacemaker sous-jacent peut prendre le relais à l’origine d’un rythme d’échappement.

En cas d’hyperautomatisme, un pacemaker sous-jacent peut produire une fréquence soutenue et prendre la commande du rythme. Il peut ainsi s’agir d’un rythme du sinus coronaire, d’un rythme idiojonctionnel accéléré ou d’un rythme idioventriculaire accéléré. Ce rythme peut coexister avec le rythme sinusal (cf. Dissociation isorythmique).