Rythme sinusal

Rythme qui naît des cellules du nœud sinusal. Les impulsions sont transmises aux ventricules et responsables de leurs dépolarisations. C’est le rythme physiologique habituel car le nœud sinusal est le pacemaker dominant.

Sur l’ECG, chaque complexe QRS est précédé par une onde P et chaque onde P est suivie par un complexe QRS. L’onde P doit avoir les caractéristiques d’une onde P sinusale (axe, forme…). La fréquence sinusale normale au repos chez l’adulte est comprise entre 60 et 100 par minute.

Une fréquence sinusale au dessous de 60/mn s’appelle une bradycardie sinusale. Entre 40 et 60/mn, elle peut être physiologique (hypertonie vagale). En cas de bradycardie sinusale inappropriée, de ralentissements sinusaux anormaux, de pauses sinusales ou de bloc sino-auriculaire, il faut rechercher une dysfonction sinusale. Une variante normale est le wandering pacemaker.

Une fréquence sinusale au dessus de 100/mn s’appelle une tachycardie sinusale. Elle peut être physiologique (effort, fièvre, stress…) ou pathologique (tachycardie sinusale inappropriée).