Repolarisation masculine

Variante normale de repolarisation de type masculinecaractérisée par un sus-décalage du segment ST ≥ 1 mm et des ondes T amples, prédominant dans les dérivations précordiales droites (V2-V3) [1].

Cette variante normale est assimilée à tort avec une repolarisation précoce dont elle se distingue par l’absence de crochetage terminal du QRS dans certaines dérivations (« onde J ») [1]. 

Elle se rencontre chez 90% des jeunes hommes (17-24 ans) et s’atténue avec l’âge (male pattern).[1]

Aspect ECG

Le point J est ascensionné (< 4 mm) et le segment ST est franchement ascendant.[2]

Le sus-décalage de ST est plus marqué en V2, car c’est la dérivation où l’onde S est la plus profonde (cf. Onde S).

Les ondes T sont amples dans le précordium (max en V2-V3 jusque 20 mm, voir ici) et asymétriques à leur base, avec un angle ST-Tplus aigu (> 20°) que chez la femme.

L’onde T en V1 est négative ou positive mais peu voltée (TV1 < TV6).

Les complexes QRS sont normaux, mais on note une croissance rapide des ondes R de V1 à V4 avec une zone de transition généralement déviée à droite (V1-V2 ou V2-V3) et une onde R quasi exclusive parfois en V4.

L’intervalle QTc est normal ou plus court que chez des sujets contrôles.[3]

L’équation de SW Smith est négative ici 

Diagnostics différentiels

–> Péricardite

–> Syndrome coronaire aigu avec ST+.

–> Repolarisation précoce

[1] Macfarlane PW, Antzelevitch C, Haissaguerre M, et al. The Early Repolarization Pattern: A Consensus Paper. J Am Coll Cardiol. 2015;66(4):470-7. 

[1] Surawicz B (2002)

[2] Wang K, Asinger RW, Marriott HJ. ST-segment elevation in conditions other than acute myocardial infarction. N Engl J Med. 2003;349(22):2128-35. Review. 

[3] Smith SW, Khalil A, Henry TD, et al. Electrocardiographic differentiation of early repolarization from subtle anterior ST-segment elevation myocardial infarction. Ann Emerg Med. 2012;60(1):45-56.

Blog de SW Smith

Chest pain and Very Large T-waves