Dissociation atrio-jonctionnelle

DAJ. Coexistence d’un rythme atrial et d’un rythme jonctionnel (complexes QRS fins en général) sans relation.

En cas de bradycardie

  • Il peut s’agir d’une bradycardie sinusale et d’un rythme d’échappement jonctionnel (Cf. Dissociation isorythmique).
  • Il peut aussi s’agir d’un bloc sinoatrial ou un bloc AV complet haut situé (intranodal) et d’un rythme d’échappement jonctionnel.

Au cours d’une tachycardie

  • Il peut s’agir d’une tachycardie par réentrée nodale avec bloc nodo-atrial rétrograde. De plus, les QRS peuvent être larges en cas de bloc de branche ou aberration.
  • Il peut s’agir d’un rythme jonctionnel accéléré et d’un rythme sinusal (Cf. Dissociation isorythmique).