Alternance électrique des QRS

Variation d’amplitude et/ou de morphologie des complexes QRS alors que la fréquence cradiaque reste stable.

En cas de tachycardie sinusale, les mécanismes sont :

– des mouvements importants de la cage thoracique (hyperpnée ou pneumothorax suffocant) ; dans ce cas l’alternance électrique ne porte que sur le seul complexe QRS en fonction du cycle respiratoire. 

– un mouvement pendulaire du cœur dans un épanchement péricardique (« swinging heart syndrome ») ; dans ce cas l’alternance électrique porte sur tout le complexe P-QRS-T une fois sur deux, indépandament du cycle respiratoire. Il s’observe dans les tamponnades cardiaques [1]. See video « A swinging heart » 

– une aberration variable, une préexictation variable, un bigéminisme ventriculaire (pseudo alternance) [2]

En cas de tachycardie non sinusale, les mécanismes sont :

– une conduction variable dans un faisceau accessoire au cours d’une tachycardie orthodromique (TJ)

– un changement périodique de l’axe des QRS au cours d’une tachycardie ventriculaire bidriectionnelle ou des torsades de pointes.

– une aberration variable au cours d’une TSV.

Références

[1] Mathur AP, et al.  Am J Cardiol. 2013;111:1062-6

Diagnostic accuracy retrospectively of electrocardiographic findings and cancer history for tamponade in patients determined to have pericardial effusion by transthoracic echocardiogram.

[2] Mugmon M. Electrical alternans vs. pseudoelectrical alternans. J Community Hosp Intern Med Perspect. 2012; 2(1): 10.

Surawicz B, Fisch C. Cardiac alternans: diverse mechanisms and clinical manifestations. J Am Coll Cardiol. 1992;20(2):483-99. Review.