Épanchement péricardique

 

Liquide inflammatoire ou hématique dans le sac péricardique [1].

Les étiologies

  • rares aiguës : infectieuses (dominées par les causes virales et la tuberculose), auto-immune, post-infarctus, traumatique, péricardotomie, aortique, embolie pulmonaire, allergique, néoplasie, irradiation
  • rares chroniques : anasarque cardiaque, hépatique, urémique, carentielle, péricardite chronique ou séquelle, hypothyroïdie…

Les signes ECG sont parfois typiques, souvent atypiques ou frustres [1].

  • des troubles diffus de la repolarisation atriale et ventriculaire de type péricardite aiguë : sous-décalage de PQ, discret sus-décalage de ST ou au contraire sous-décalage de ST, ondes T inversées ou aplaties dans les formes atypiques
  • et un microvoltage dans les 12 dérivations (plus ou moins évident selon l’abondance de l’épanchement) en rapport avec l’élévation de l’impédance entre le myocarde et les électrodes (due à la présence de liquide)

Quelques remarques :

  • le sous-décalage de PQ/PR a une forte valeur diagnostique
  • les complexes QRS sont parfois anormaux, en fonction du terrain et de l’étiologie.
  • une tachycardie est un signe de mauvaise tolérance
  • une alternance électrique du complexe P-QRS-T un signe de tamponnade

 

Tamponade

Le diagnostic de tamponnade est clinique, couplé à l’échocardiographie [1, 3].

 

Adler Y et al (2015) [1]. « Des signes de tamponnade peuvent être identifiés par échocardiographie: balancement du cœur (« swinging heart »), effondrement diastolique précoce du ventricule droit, effondrement diastolique tardif de l’oreillette droite, mouvement septal ventriculaire anormal, variabilité respiratoire exagérée (> 25%) de la vitesse du flux mitral, diminution inspiratoire et augmentation expiratoire du flux diastolique de la veine pulmonaire, variation respiratoire de la taille de la chambre ventriculaire, vitesse du flux aortique (échocardiographie pulsus paradoxus) et pléthore de veine cave inférieure ».

Le drainage péricardique peut se faire au lit du malade en cas d’urgence (cf. Vidéo du NEJM 2012)

—————

ECG Vidéo (P. Taboulet). ECG bilan de dyspnée

ECG vidéo (P. Taboulet). Péricardite, Myocardite, Épanchement péricardique.

Formation imagerie cardiaque IRM ici

Formation écho coeur ici

[1] Adler Y, Charron P, Imazio M, et al; ESC Scientific Document Group. 2015 ESC Guidelines for the diagnosis and management of pericardial diseases: The Task Force for the Diagnosis and Management of Pericardial Diseases of the European Society of Cardiology (ESC) Endorsed by: The European Association for Cardio-Thoracic Surgery (EACTS). Eur Heart J. 2015;36(42):2921-2964. (téléchargeable)

[2] Mathur AP, et al. Diagnostic accuracy retrospectively of electrocardiographic findings and cancer history for tamponade in patients determined to have pericardial effusion by transthoracic echocardiogram. Am J Cardiol. 2013;111:1062-6

[3] Ristić AD, et al. Triage strategy for urgent management of cardiac tamponade: a position statement of the European Society of Cardiology Working Group on Myocardial and Pericardial Diseases. Eur Heart J. 2014; 35(34):2279-84.

S. SMITH’s Blog

2 weeks of chest pain, weakness. Presents with tachycardia.