Hémorragie cérébrale

Un saignement sous-arachnoïdien et/ou intracérébral peut influencer le tonus vagal et agir sur le système nerveux autonome jusqu’à modifier la repolarisation ventriculaire.

Les trois anomalies les plus communes – mais inconstantes – sont une bradycardie sinusale, des ondes T inversées et profondes (spécialement en V2-V4) et un QT long [1].

Plus rarement, on peut observer un sus-décalage du segment ST, diffus comme dans la péricardite, ou des ondes U proéminentes ;

Plus rarement encore, des ondes Q ou une onde J d’Osborn comme dans l’hypothermie [2]. 

[1] Wagner GS (2009); [2] Fentz V (1962)