Communication interatriale (CIA)

La communication interatriale (CIA) est une malformation cardiaque congénitale fréquente. Elle correspond à un défaut congénital de fermeture de la cloison entre les deux oreillettes du coeur à l’origine d’un shunt gauche-droit (CF. Wikipedia). Certaines formes peu sévères ne sont découvertes qu’à l’âge adulte, parfois même chez la personne âgée [1].

Synonyme : communication inter-atriale ou interauriculaire  (en anglais, atrial septal defect : ASD)

ECG

Les signes ECG sont ceux d’un cœur pulmonaire chronique.

  • Ils associent, de façon variable et non spécifique, un axe droit des QRS (ostium secundum) ou un axe gauche (ostium primum) et des signes d’hypertrophie ventriculaire droite parfois impressionnants : retard droit avec onde R ample > 6 mm et tardive en V1 (ou qR) et surcharge ventriculaire droite.
  • Une encoche/crochetage près du sommet de l’onde R dans les dérivations inférieures (connue sous le nom de “Crochetage sign“) serait très spécifique d’une CIA ostium secundum (mais peu sensible) [3]. Ce signe s’observe aussi plus souvent chez les porteurs de PFO compliqués d’AVC [4].
  • Les anomalies du rythme atrial, en rapport avec la dilatation atriale droite, sont fréquents : extrasystoles atriales (à partir de 20 ans) puis fibrillation atriale.

 

Si vous souhaitez améliorer cette page, contactez-moi, merci

 

Diagnostics différentiels

 

Le traitement chez l’adulte peut être chirurgical [2].


La suite est réservée aux membres et stagiaires du site.
Connexion

| Devenir membre | Devenir stagiaire