Cardiomyopathie rythmique

Altération de la fonction ventriculaire gauche secondaire un trouble du rythme (automatisme ou conduction) et réversible après disparition de celui-ci.

Il s’agit en général d’une tachycardie chronique, réversible après normalisation de la fréquence cardiaque (tachycardiomyopathie) [1].

  • La fibrillation atriale est la principale l’étiologie, mais toutes les tachycardies supraventriculaires chroniques peuvent être en cause (ou des extrasystoles atriales en grand nombre).
  • L’insuffisance cardiaque est d’autant plus symptomatique qu’il existe une cardiopathie sous-jacente.
  • Les délais séparant le début de la tachycardie, l’installation de l’insuffisance cardiaque et les manifestations cliniques sont variables et peuvent aller de quelques semaines à vingt ans.

Des extrasystoles ventriculaires nombreuses en grand nombre peuvent aussi altérer sévèrement la fonction systolique, de façon réversible [1]. Certains facteurs péjoratifs ont été décrits : leur nombre > 10.000/24 h, le caractère asymptomatique des ESV, leur durée (≥ 150 ms), leur caractère épicardique [3] [2] [4], mais aussi l’âge des patients [5].

Un dysfonctionnement du pacemaker ou de façon exceptionnelle un bloc de branche gauche ont été rapportés comme cause de dysfonction systolique réversible.

[1] Gallagher JJ. Tachycardia and cardiomyopathy: the chicken – egg dilemma revisited. J Am Coll Cardiol 1985; 6:1172-3. (téléchargeable)

[2] Gopinathannair R, Etheridge SP, Marchlinski FE, et al. Arrhythmia-Induced Cardiomyopathies: Mechanisms, Recognition, and Management. J Am Coll Cardiol. 2015;66(15):1714–1728. (téléchargeable)

[3] Sadron Blaye-Felice M, Hamon D, Sacher F, et al. Premature ventricular contraction-induced cardiomyopathy: Related clinical and electrophysiologic parameters. Heart Rhythm. 2016;13(1):103–110.

[4]Callans DJ. Premature Ventricular Contraction-induced Cardiomyopathy. Arrhythm Electrophysiol Rev. 2017;6(4):153–155. (téléchargeable)

[5] Altıntaş B, Özkalaycı F, Çinier G, et al. The effect of idiopathic premature ventricular complexes on left ventricular ejection fraction. Ann Noninvasive Electrocardiol. 2020;25(2):e12702 (téléchargeable)

Biblio complete sur Pubmed ici