Hypertension artérielle (HTA)

Une HTA chronique et/ou sévère (HTA maligne, PRES syndrome) peut entraîner un retentissement sur le muscle cardiaque qui doit lutter contre une élévation de la résistance à l’éjection du sang car les pressions systoliques ou diastoliques sont élevées dans l’aorte et les gros vaisseaux (post charge) [1].

  • Les conséquences directes sont dans un premier temps une surcharge ventriculaire gauche ou une hypertrophie ventriculaire gauche
  • Dans un second temps, ont peut observer des troubles de la conduction intracardiaque, des troubles du rythme
  • Dans les formes évoluées on peut observer une hypertrophie dilatation atriale, des fuites valvulaires, des lésions de l’aorte thoracique, une coronaropathie, une altération de la contractilité du ventricule gauche avec élévation des pressions de remplissage, œdème pulmonaire, retentissement sur le cœur droit, épanchement pleural ou anasarque…

Diagnostic du retentissement de l’HTA sur l’ECG. La corrélation entre la sévérité d’une HTA et les signes ECG est mauvaise.

Quand faire un ECG à un hypertendu ?

L’évaluation cardiaque est la prise en charge de l’HTA fait l’objet de consensus (guidelines) mis à jour régulièrement par les sociétés savantes, en particulier européennes [1] et américaines et aussi par la haute autorité de santé française (Recommandations HAS en 2018).

  • L’évaluation initiale d’un patient hypertendu inclut un ECG de repos.
  • La découverte d’une anomalie cardiaque à l’interrogatoire, à l’examen physique ou à l’ECG nécessite de demander un avis spécialisé auprès d’un cardiologue (HAS 2018).*
  • Un ECG est justifié ensuite tous les 3 à 5 ans, plus souvent en cas de signe d’appel à l’interrogatoire ou à l’examen clinique., plus souvent en cas de signe d’appel à l’interrogatoire ou à l’examen clinique.

*(PT) Malheureusement cette recommandation n’est pas suffisamment respectée. Les patients en ALD devraient suivre obligatoirement une consultation de suivi au moins une fois par an par une infirmière de coordination ou d’observance (carence française +++)

 

Recommandations ESC

[1] Williams B, Mancia G, Spiering W, et al. 2018 ESC/ESH Guidelines for the management of arterial hypertension: The Task Force for the management of arterial hypertension of the European Society of Cardiology and the European Society of Hypertension: The Task Force for the management of arterial hypertension of the European Society of Cardiology and the European Society of Hypertension [published correction appears in J Hypertens. 2019 Jan;37(1):226]. J Hypertens. 2018;36(10):1953–2041.

[2] Rubin S, Cremer A, Boulestreau R, et al. Malignant hypertension: diagnosis, treatment and prognosis with experience from the Bordeaux cohort. J Hypertens. 2018;36(1):1–9.

 

Autres réf.

Amar L, Baguet JP, Bardet S, et al. Consensus sur l’hyperaldostéronisme primaire de la SFE/SFHTA/AFCE : introduction et guide. Ann Endocrinol (Paris). 2016;77(3):179–86.