Hypertrophie atriale gauche (HAG)

Une hypertrophie/dilatation de l’oreillette gauche (HAG) modifie les deux derniers tiers de la dépolarisation atriale (cf. Onde P sinusale).

Une HAG électrique est définie par une onde P sinusale allongée dont la durée est ≥ 120 ms (3 petits carreaux horizontaux ou 3 mm). L’onde PDII est et souvent bifide avec une deuxième double bosse ≥ 40 ms [1]. Une déviation axiale gauche de la portion terminale de P (-30 à -90°) est habituelle. Une onde P à forte polarité négative en V1 est fréquente (≤ 1 mm ou surface de P- > P+), mais parfois non diagnostique (cf. Bloc incomplet gauche, Rétrécissement mitral).

Une HAG se rencontre de façon typique au cours d’une valvulopathie mitrale (« onde P mitrale »), mais également au cours de l’évolution de la plupart des cardiopathies gauches (hypertension artérielle, rétrécissement aortique…). Il peut aussi correspondre à un bloc inter-atrial.

 

Référence

[1] Hancock EW et al. AHA/ACCF/HRS recommendations for the standardization and interpretation of the electrocardiogram: part V: electrocardiogram changes associated with cardiac chamber hypertrophy... J Am Coll Cardiol. 2009;53(11):992-1002. Review. (téléchargeable)