Axe des QRS

Axe du champ électrique moyen généré par les cellules cardiaques lors de l’activation des ventricules.

Synonyme : axe électrique du cœur

  • Il renseigne sur la « force électrique » produite par la résultante des dépolarisations ventriculaires gauche et droite (Complexe QRS) assimilée à un vecteur unique. Il est dirigé physiologiquement vers la gauche, en bas et en arrière. Le symbole utilisé pour « axe des QRS » dans la littérature médicale est ÂQRS.
  • L’axe moyen du cœur dans le plan frontal est situé entre 30 et 60°, mais il peut être normal à gauche entre -30° et 90 voire 100° selon l’âge et la morphologie  [1]. Il s’horizontalise (shift leftward) avec l’âge et chez l’obèse [2] et se verticalise chez les sujets jeunes ou longilignes [1].
  • On parle de déviation axiale gauche modérée entre -30 et +45° et de déviation axiale droite modérée entre 90 et 120°. Au delà, on parle de « déviation axiale gauche ou droite marquée » [1].

 

Un axe anormal est un signe d’anomalie de forme ou d’épaisseur d’une cavité cardiaque (surcharge ventriculaire ou hypertrophie ventriculaire), de perturbations dans la séquence d’activation des ventricules (ex. hémiblocs ou bloc de branche) et/ou de dommages cellulaires (ex. Séquelles d’infarctus). Par exemple, l’ÂQRS s’éloigne d’un territoire infarci et se rapproche du côté de l’hypertrophie. En présence d’une préexcitation ou d’un entrainement électrosystolique ventriculaire, on ne peut pas interpréter l’axe du cœur. En cas de bloc de branche, l’ÂQRS doit être calculé à partir de la déflexion initiale des QRS (8 premiers centièmes de seconde ou 80 ms) pour ne pas en fausser la signification.

Calcul de l’ÂQRS dans le plan frontal :

  • On mesure la valeur absolue de l’amplitude du QRS en millimètres (déflexion positive – déflexion négative) dans deux dérivations frontales;  puis on projette ces valeurs sur un schéma triaxial (cf. Triangle d’Einthoven) et on obtient un vecteur résultant qui donne l’axe du cœur (cf. Figure).
  • On repère la dérivation frontale la plus isoélectrique (amplitude nulle) puis on repère la perpendiculaire (+90°) dont le QRS est positif ==> si QRS est isoélectrique en DII (qui correspond à 60°) et positif en DI (qui correspond à 0°), alors ÂQRS égal -30°.
  • On peut aussi utiliser l’angle de dérivations avec les deux plus grandes ondes R et définir l’axe par la bissectrice ou encore plus simple mais moins précis, la dérivation avec la plus grande onde R.

 

Calcul/estimation de l’axe moyen du cœur dans le plan horizontal

  • Il est estimé grâce à la zone de transition.
  • La zone de transition habituelle est V3-V4.
  • En l’absence de bloc de branche, une déviation vers la gauche ou la droite évoque respectivement une hypertrophie ventriculaire gauche ou droite.

Site web. Calcul de l’axe et significations (en anglais, super)

 

Références

[1] Surawicz B, Childers R, Deal BJ, et al. AHA/ACCF/HRS recommendations for the standardization and interpretation of the electrocardiogram: part III: intraventricular conduction disturbances: a scientific statement from the American Heart Association Electrocardiography and Arrhythmias Committee, Council on Clinical Cardiology; the American College of Cardiology Foundation; and the Heart Rhythm Society: endorsed by the International Society for Computerized Electrocardiology. Circulation. 2009;119(10):e235–e240.

  • 8 to 16 y : Normal Values 0° to 120° ; > 120° Right-axis deviation
  • 5 to 8 y : Normal Values 0° to 140° ; > 140° = Right-axis deviation; < 0° Left-axis deviation
  • 1 to 5 y : Normal Values 5° to 100° ; > 100° = Right-axis deviation
  • 1 mo to 1 y : Normal Values 10° to 120° ; > 120° = Right-axis deviation; < 10° to -90° = Left-axis deviation
  • Neonate : Normal Values 30° to 190° ; > 190° to -90° = Extreme right-axis deviation ; < 30° to < -90° = Left-axis deviation

[2] Bacharova L, et al. A different effect of obesity on ECG in premenopausal and postmenopausal women. J Electrocardiol. 2018;51(6):1085‐1089.