Electrocardiographe. Einthoven

Appareil inventé par Willem Einthoven (Hollandais, invention 1895, prix Nobel 1924) [1] qui enregistre et reproduit l’activité électrique du cœur sous forme d’électrocardiogramme [2]. Premier ECG 1901, première commercialisation 1911 [3].

Einthoven était GENIAL

  • Il a imaginé qu’on pouvait détecter puis amplifier des micros courants électrique circulant dans le cœur… au niveau des poignets droit et gauche (dérivation DI) et du poignet droit à la cheville gauche (dérivation DII à environ 60°).
  • Puis il a inventé DIII avec DII (bissectrice de DI et DIII) et donc DIII = DII – DI. DIII est donc factice mais tout aussi légitime que -DIII (mais on a pas la place sur un ECG…!

Il a fallu attendre les dérivations précordiales de Wilson (V1-V6) en 1931, puis les dérivations amplifiées de Goldberger (aVR-aVL-aVF) en 1942 pour améliorer la performance diagnostique de l’ECG [3]… et utiliser la cheville droite !

 

Musée de l’électrocardiographe !! français et plein de curiosité : www.amecg.org  Lien pour la commande du livre de André Foeller ici

 

Electrocardioscope (cardioscope ou scope) : appareil qui permet d’afficher en permanence le rythme cardiaque sur un écran/moniteur

Monitoring ECG (scope). Synthese et video NEJM 2015

[1] Photo de Willem Einthoven. NB. 2ème photo : ce n’est pas W. Einthoven

[2] de Luna AB. Willem Einthoven and the ECGEur Heart J. 2019;40(41):3381–3383.

[3] Fye WB. A history of the origin, evolution, and impact of electrocardiography. Am J Cardiol 1994; 73:937-49.

D’après le Larousse Médical, « L’électrocardiogramme ou ECG est une représentation graphique de l’activité électrique du coeur ».