Écho atrial

Réactivation précoce des oreillettes par un influx d’origine atrial qui réactive les oreillettes de manière rétrograde en « écho »  grâce à un circuit de réentrée (cf. Dualité nodale ou Faisceaux accessoires).

Sur l’ECG : on observe une onde P rétrograde (négative en DII) derrière certains QRS avec un couplage fixe (R-P fixe) à une distance qui peut varier de zéro à 40 ms ou davantage selon la distance à parcourir de façon rétrograde. Cette distance est < 80 ms en cas de réentrée intranodale slow-fast (plus fréquente), ≥ 80 ms en cas de réentrée par faisceau accessoire et >> 80 ms en cas de réentrée intranodale fast-slow (plus rare).

Le diagnostic différentiel est une extrasystole atriale (mais dans ce cas l’onde P n’est pas forcément négative en DII et le couplage le plus souvent variable.

Ce phénomène, lorsqu’il se répète, est à l’origine de certaines tachycardies jonctionnelles.

Voir Tachycardies supraventriculaires