TJ 5. réciproque permanente

TJ par réentrée en rapport avec une voie accessoire atrio-ventriculaire particulière qui a la double propriété de conduire exclusivement par voie rétrograde et de façon décrémentielle (tachycardie jonctionnelle incessante ou tachycardie de Coumel).Il n’y a donc pas de préexcitation visible au repos, contrairement au syndrome de Wolff-Parkinson-White. Elle survient principalement chez l’enfant et peut conduire à une cardiomyopathie rythmique.

Sur l’ECG, la tachycardie est à QRS fins, quasi incessante, avec une fréquence de 150 à 250/mn. L’onde P rétrograde est située loin derrière le QRS avec un intervalle R-P > P-R ce qui évoque aussi une tachycardie nodale atypique (fast-slow) et certaines formes de tachycardies atriales basses.

Ces tachycardies sont accessibles à l’ablation par radiofréquence [1].

[1] Coumel Ph (1974)