Arythmie sinusale

Rythme sinusal irrégulier lié aux modifications du tonus sympathique et parasympathique au cours du cycle respiratoire. La fréquence augmente pendant l’inspiration et diminue pendant l’expiration.

Sur l’ECG, l’intervalle R-R se raccourcit au cours de l’inspiration et s’allonge durant l’expiration. Ce mécanisme physiologique pourrait faciliter les échanges gazeux et économiser de l’énergie (le cœur se ralentit quand il y a moins d’O2 à transporter).

La disparition de l’arythmie respiratoire – dans le cadre d’une perte de la variabilité sinusale – est un signe de dysfonction du système neurovégétatif ou cardiaque de mauvais pronostic.

L’arythmie sinusale s’accompagne parfois d’une bradycardie sinusale si lente que, de façon intermittente, un autre pacemaker physiologique coiffe le rythme sinusal et prend la commande du rythme (cf. Rythme d’échappement).

Diagnostics différentiels. Dysfonction sinusale

 

L’arythmie sinusale n’a aucune valeur pathologique. Au contraire, il témoigne d’une bonne « écoute » du cœur aux signaux que lui adresse le système neurovégétatif. Un cœur sous l’influence d’un stress catécholaminergique (hypertension, ischémie…) perd cette qualité d’écoute

Référence : Yasuma F, Hayano J. Respiratory sinus arrhythmia: why does the heartbeat synchronize with respiratory rhythm? Chest 2004; 125(2): 683-90. Review … Respiratory sinus arrhythmia (RSA) is heart rate variability in synchrony with respiration, by which the R-R interval on an ECG is shortened during inspiration and prolonged during expiration.