Tachycardie par réentrée électronique

Tachycardie induite ou entretenue par un stimulateur externe pacemaker-mediated tachycardia ») [1].

Les salves de tachycardie par réentrée peuvent se produire par exemple en cas de stimulateur à double chambre (DDD) : une activité atriale (ESA ou activation rétrograde post ESV) est détectée par la sonde atriale et suivie – après le délai AV programmé – d’une stimulation ventriculaire avec activation rétrograde qui se perpétue en boucle [1]. Elle cède au cours de la pose d’un aimant (Cf. Test à l’aimant figure 2)

La prévention passe par une reprogrammation du pacemaker avec allongement de la période réfractaire atriale post ventriculaire, aussi quand l’influx rétrograde revient dans l’oreillette il n’est plus pris à tort pour une onde P « légitime » [1].

 

Diagnostic différentiel. Tachycardie atriale (ex. flutter ou TAF) qui déclenche la stimulation ventriculaire [1][2]. Dans ce cas, la pose de l’aimant objective l’activité atriale dissociée. Le retrait de l’aimant s’accompagne d’une reprise immédiate de la tachycardie. D’autres mécanismes sont possibles [3].

 

Références (Abonnés)


La suite est réservée aux membres du site.
Connexion | Devenir membre