Rythme atrial accéléré

Rythme accéléré qui naît dans l’oreillette droite, en dehors du nœud sinusal. La fréquence est comprise entre 60 et 110/min. Cette hyperautomatisme est transitoire et bénin (idiopathique, parfois lié au stress, ou secondaire à des pathologies aiguës comme une ischémie coronaire transitoire ou un infarctus reperfusé).

  • Si les cellules automatiques qui le déclenchent sont situées près du sinus coronaire, on parle de rythme du sinus coronaire.
  • Si les cellules automatiques sont situées proches du nœud sinusal on parle de « rythme para-sinusal » sinon de « rythme atrial ». L’intervalle P-R est normal ou raccourcit selon la distance au nœud AV.
  • Il est de coutume de parler de rythme jonctionnel accéléré si l’intervalle PR est < 120 ms.