Maladie rythmique de l’oreillette

Maladie dégénérative du tissu de conduction et des cellules automatiques à l’étage atrial, responsable de trouble du rythme à fréquence lente et/ou rapide et des symptômes fonctionnels qui s’y rattachent (fatigue, palpitations, dyspnée transitoire, lipothymie ou syncope, embolie cérébrale…).

Il s’agit davantage d’un syndrome (« sick sinus syndrome ») que d’une maladie car les mécanismes en sont nombreux (cf. Dysfonction sinusale) [1][2]. Cette affection touche les sujets de plus de 65 ans et représente la première cause de pose de pacemaker.

Les manifestations ECG sont variées et associent de façon variable :

  • une bradycardie sinusale inappropriée (typiquement un coeur lent sans raison chez un un sujet âgé)
  • des pauses sinusales voire un arrêt sinusal
  • un bloc sino-atrial et/ou bloc atrioventriculaire
  • des accès de tachycardie atriale et en particulier une fibrillation atriale intermittente (syndrome bradycardie-tachycardie)
  • une fibrillation atriale lente (ou FA à réponse ventriculaire lente en raison d’un bloc AV de haut degré).

Le diagnostic est parfois difficile dans les formes intermittentes en l’absence de documentation ECG. Une pause sinusale de trois secondes déclenchée par un massage carotidien est évocatrice d’une dysfonction sinusale.

Le recours à l’ECG de longue durée et de ces dérivés voire une exploration électrophysiologique peut être nécessaire.

Cette maladie, lorsqu’elle est symptomatique, récurrente et non induite par des médicaments, requière souvent la pause d’un stimulateur cardiaque en association avec un traitement antiarythmique.

 

Blog de S SmithTwo interrupted sinus beats. What is the etiology?

[1] Adan V, Crown LA. Diagnosis and treatment of sick sinus syndrome. Am Fam Physician 2003; 67:1725-8.

[2] Brignole M. Sick sinus syndrome. Clin Geriatr Med. 2002;18(2):211-27.