Tachycardies à QRS fins

Ensemble des tachycardiessupraventriculaires à QRS fins (< 120 ms).

Algorithme diagnostique

La première étape précise si le rythme est régulier (intervalles R-R de longueur fixe) ou irrégulier (intervalles R-R variables).[1] 

Une arythmie absolue ou tachyarythmie complète (R-R anarchiques) ne peut être qu’une fibrillation atriale

Une arythmie relative, ou tachyarythmie avec des séquences AV qui se reproduisent, peut être un flutter ou une tachycardie atriale focale (TAF) à conduction variable

Une arythmie avec des ondes P de morphologies nombreuses est une tachycardie atriale multifocale (TAM).

Une tachycardie régulière peut être n’importe quelle TSV, sauf une FA et une TAM.

La seconde étape recherche et analyse méticuleusement l’activité atriale (parfois discrète et cachée au sein du QRS ou dans la repolarisation)

Des ondes P positives en DI-DII orientent vers une tachycardie sinusale ou une TAF

Des ondes P rétrogrades négatives en DII-VF orientent vers une tachycardie jonctionnelle

Des ondes f ou ondes F orientent vers une fibrillation atriale ou un flutter

Une fréquence atriale supérieure à la fréquence ventriculaire est en faveur d’un flutter ou d’une TAF

Un retour à la ligne de base entre deux ondes P est en faveur d’une TAF

L’absence d’activité atriale visible n’a pas de valeur diagnostique

La troisième étape précise la relation entre les ondes P et les complexes QRS 

Un ratio P/QRS = 2/1 ou une relation variable, mais non anarchique, entre les P et les QRS est un flutter ou une tachycardie atriale 

Un intervalle R-P court < P-R est en faveur d’une tachycardie jonctionnelle (slow-fast ou orthodromique)

Un intervalle R-P = P-R est en faveur d’une tachycardie atriale focale (TAF)

Un intervalle R-P long > P-R est en faveur d’une tachycardie jonctionnelle rare (fast-slow, orthodromique permanente) ou d’une TAF

Un intervalle P-R très court (< 120 ms) est en faveur d’une tachycardie atriale (TAF ou flutter); avec deux ondes P (dont une est cachée dans T)

[1] Blomström-Lundqvist C (2003)