Bloc de branche 7. ralentisseur

Bloc de branche fonctionnel tachycardie-dépendant qui apparaît au cours d’une tachycardie par réentrée orthodromique et entraîne un ralentissement de celle-ci. Ce signe décrit par Coumel en 1974 est très utile pour reconnaitre une tachycardie par réentrée atrioventriculaire et la localisation du faisceau accessoire [1].

Le bloc de branche est ralentisseur lorsque la voie accessoire empruntée est homolatérale à la branche bloquée, car l’influx pour retourner à l’oreillette doit utiliser un circuit plus long qui passe par le ventricule controlatéral avant de gagner le ventricule homolatéral au bloc de branche. L’exemple typique est celui du bloc gauche ralentisseur du coté d’un faisceau accessoire septal ou latéral gauche [2][3].

Ce ralentissement est un des critères qui permet en présence d’une tachycardie supraventriculaire de faire le diagnostic de réentrée sur faisceau accessoire et localiser son côté gauche ou droite [1][2][3].

 

Références et exemples typiques (réservés aux abonnés)


La suite est réservée aux membres du site.
Connexion | Devenir membre