Bloc de branche 6. fonctionnel

Bloc de branche qui apparaît au-delà d’une fréquence cardiaque donnée. Il s’agit d’une forme fréquente d’aberration qui survient quand un influx d’origine supraventriculaire parvient dans une des branches du faisceau de His encore en période réfractaire (phase 3 du potentiel d’action).

Ce type d’aberration est favorisé par des fréquences supraventriculaires rapides et/ou une lésion préexistante dans le faisceau de His. Il s’agit plus souvent d’un bloc de branche droit que d’un bloc de branche gauche car la branche droite a une période réfractaire plus longue que la gauche. Il peut parfois s’agir d’une hémibranche, d’un bloc bifasciculaire ou de blocs plus complexes.

Ce bloc fonctionnel – ou bloc en phase 3 – peut :

– s’observer à une fréquence cardiaque rapide (« bloc tachycardie-dépendant ») et gêner l’interprétation d’une tachycardie à QRS larges. Quand il disparaît après ralentissement, un bloc de branche gauche peut engendrer un effet Chaterjee.

– s’observer parfois à une fréquence inférieure à 100/mn, si une branche du faisceau de His est lésée.

– être intermittent en rapport avec l’équivalent d’un phénomène de Wenckebach sur une des branches (bloc de branche intermittent ou alternant).