Complexes QRS aberrants/ectopiques

En cas de compexes QRS larges, la distinction entre des complexes QRS aberrants et des complexes QRS ectopiques est souvent difficile. Or, elle est essentielle pour distinguer en cas d’extrasystoles ou de tachycardie, leur origine supraventriculaire ou ventriculaire.

En effet, confondre des : extrasystoles atriales avec des extrasystoles ventriculaires, une tachycardie supraventriculaire avec une tachycardie ventriculaire ou encore une salve de TV au sein d’une fibrillation atriale avec une aberration prolongée peut avoir des conséquences dramatiques…

Cette distinction repose sur :

– en cas d’activité atriale visible, l’analyse morphologique des auriculogrammes et leur rapport (précocité) avec les ventriculogrammes (cf. Phénomène d’Ashman) et les critères morphologiques de reconnaissance d’une aberration

– en cas de tachycardie régulière monomorphe, les critères morphologiques des complexes QRS qui permettent de distinguer un complexe aberrant d’un complexe ectopique (cf. Tableau 1). Cette démarche est inclue dans le calcul du TV score.

– en cas de tachycardie irrégulière des critères liés aux règles de l’aberration (cf. Fibrillation atriale à QRS larges).

Tableau 1 (copyright « L’ECG de A à Z ») : Complexes QRS aberrants versus Complexes QRS ectopiques. Aspects possibles en V1 et V6 selon l’aspect du retard gauche (RG) ou droit (RD). [1] 

Lire aussi biblio dans TV généralités

Jastrzebski M, Kukla P, Czarnecka D, Kawecka-Jaszcz K. Specificity of the wide QRS complex tachycardia algorithms in recipients of cardiac resynchronization therapy. J Electrocardiol 2012; 45: 319-326.  » The Pava lead II criterion and Brugada algorithm had higher specificity than other algorithms (P < .05). Several of the single criteria (absence of an RS complex in V(1) through V(6), initial R wave in aVR, Vi/Vt < 1 in V(2)) had specificities of 92% to 99%."

Datino T, et al. Specificity of electrocardiographic criteria for the differential diagnosis of wide QRS complex tachycardia in patients with intraventricular conduction defect. Heart Rhythm. 2013 Sep;10(9):1393-401. « n patients with IVCD, (1) specificity of most VT criteria is low during RAP, suggesting a limited applicability of many of these criteria in case they develop supraventricular tachycardia, and (2) the superior accuracy to diagnose VT was observed with « RWPT ≥50 ms at lead II » and for an algorithm with the combination of « RWPT ≥50 ms at lead II » and « absence of RS patterns in precordial leads. »