Bloc fasciculaire

Bloc infranodal en rapport avec la lésion d’un des trois faisceaux de division de la branche gauche du faisceau de His (1,2).

Le bloc fasciculaire antérieur gauche (ou hémibloc antérieur gauche) est fréquent car la branche de division antérieure de la branche gauche est frêle.

Le bloc fasciculaire postérieur gauche (ou hémibloc postérieur gauche) est exceptionnel car la branche de division postérieure est solide.

Le bloc fasciculaire septal gauche est rare et difficile à prouver sur un ECG isolé. L’existence de ce bloc, certes mineur, a justifié la suppression du terme d’ »hémibloc ».

NB. Sur l’ECG, les blocs fasciculaires majeurs (antérieur gauche et postérieur gauche) se traduisent par une déviation importante de l’axe des QRS dans le plan frontal et une augmentation modérée de la durée des QRS (0,25 s). Néanmoins la durée du QRS peut dépasser 120 ms en cas de cardiopathie associée (séquelle, HVG etc)

Références :

1. Demoulin JC, Kulbertus HE. Histopathological examination of conception of left hemiblock. Br Heart J 1972;34:807-814

2. Irwin Hoffman. Quadrifascicular ? J Electrocardiol. 2012;45(5):536-8