Bloc fasciculaire septal gauche

Blocage de la conduction intracardiaque des influx dans le faisceau septal gauche de la branche gauche du faisceau de His.

L’existence de ce faisceau mineur et inconstant a été démontré d’un point de vue anatomique, déductive et vectocardiographique (l’activation du tiers moyen du septum survient 5 ms avant les régions postero-inférieure et antéro-supérieure) [1] . Les conséquences sont un déplacement antérieur dans le plan horizontal du front de dépolarisation ventriculaire. Les conséquences sont un déplacement antérieur dans le plan horizontal du front de dépolarisation ventriculaire. Les livres d’enseignement sur l’ECG en parlent rarement, mais sa reconnaissance est utile pour expliquer certains aspects ECG atypiques.

Une origine ischémique (insuffisance coronaire) en est une étiologie typique.

L’identification repose sur des critères diagnostiques ECG directs ou déductifs encore débattus ou sur l’évolution des tracés [2][3]

Critères diagnostics

  • Complexes QRS légèrement élargis (mais restent ≤ 120 ms)
  • onde R pointue et proéminente dans les dérivations septo-apicales, de voltage croissant jusqu’en V3-V4, puis décroissance en V5-V6 avec : (a) R/S en V1 > 2 et R en V1 ≥ 5 mm ou (b) R/S in V2 > 2 et R en V2 ≥ 15 mm avec S en V2 < 5 mm
  • Léger retard d’inscription au sommet de l’onde R (R-peak time en V1-V3 > 35 ms) [1]
  • Pas de préexcitation (onde delta)

Critères associés fréquents :

  • Axe des QRS est peu ou pas modifié dans le plan frontal (sauf BFAG associé) ;
  • Onde R en DI, V5-V6 ni empâtée ni crochetée ;
  • Onde q septale est réduite ou absente en précordiales gauches (en rapport avec l’inversion du front d’activation septale) ;
  • Micro-onde q initiale, voire un aspect QS est parfois visible en V1-V2 qui peut égarer vers une séquelle d’infarctus

Ce bloc est fréquemment associé à d’autres anomalies de conduction qui peuvent masquer sa présence (ex. bloc focal, bloc de branche droit).

 

Diagnostics différentiels : les autres causes de déplacement antérieur du front de dépolarisation ventriculaire doivent avoir été écartées : variante ECG de la normale, syndrome de préexcitation type A, les anomalies structurelles du cœur avec rotation longitudinale antihoraire du cœur (ex. cardiomyopathie hypertrophique ou myopathie de Duchene), hypertrophie VD type A, bloc de branche droit et infarctus basal

 

Références réservées aux abonnés


La suite est réservée aux membres du site.
Connexion | Devenir membre