Parasystolie

Automatisme anormal d’un foyer ectopique auriculaire, jonctionnel ou surtout ventriculaire en interaction avec un autre foyer d’automatisme indépendant (en général le nœud sinusal). Le foyer ectopique se dépolarise très régulièrement, protégé plus ou moins complètement de l’action du pacemaker principal par un “bloc d’entrée” unidirectionnel. Les influx ne sont transmis aux cellules voisines qu’en fonction des fréquences respectives du pacemaker principal et du foyer parasystolique et de leurs périodes réfractaires.

La parasystolie, phénomène rare, est surtout diagnostiquée au cours des extrasystoles ventriculaires répétitives avec couplage variable, avec ou sans fusion. La fréquence de ces parasystoles varie entre 30 et 60/min avec des extremes entre 20 et 400/min (tachycardie parasystolique). Fait essentiel, les intervalles interectopiques sont multiples d’un dénominateur commun.

Ces extrasystoles n’ont pas une valeur pronostic péjorative particulière en l’absence de cardiopathie.