Triangle de Coumel

Les facteurs arythmogènes à l’origine d’une arythmie ont été schématisés par Ph. Coumel sous la forme d’un triangle aux sommets duquel figure un des facteurs nécessaires à l’arythmogenèse : le substrat électrophysiologique, le facteur gâchette et les facteurs modulateurs péjoratifs [1-2].

– le substrat arythmogène susceptible d’entretenir le trouble du rythme peut être une zone ischémique (ex. Séquelle de nécrose), une cardiomyopathie structurelle ou fonctionnelle ou une zone de réentrée comme une dualité nodale ou un faisceau accessoire.

– le facteur gâchette qui lance l’arythmie peut être une extrasystolie, une bradycardie ou une décharge de catécholamines.

– les modulateurs sont le tonus sympathique (ex. baisse de la variabilité sinusale), le tonus vagal ou des facteurs neuro-hormonaux (ex. hypokaliémie, thyrotoxicose). Une perturbation de ces facteurs augmentent la sensibilité du substrat et/ou facilitent la conduction au sein du circuit.

Ce n’est pas sans rappeler la genèse d’un incendie : du bois, une étincelle et du vent pour attiser……… !!

Pour en savoir plus : « L’ECG de A à Z » Edition Vigot-Maloine, 2010

[1] Coumel Ph (1987)

[2] Coumel Ph (2004)