Onde T ample ischémique. x ECG

En cas d’occlusion coronaire aiguë, les modifications ECG débutent en général par l’onde T avant d’affecter rapidement le reste du tracé. Le changement est dynamique “d’une heure à l’autre” (Cf. ECG en situation ischémique).

  • L’onde T “ischémique” aiguë est ample (hyperacute T-wave), acquiert une base élargie et perd sa proportionnalité aux QRS/ondes R et son asymétrie dans plusieurs dérivations concordantes [1]. Sa surface est exagérée par rapport aux QRS, souvent peu voltés. Elle peut devenir géante ou rester subtile si l’occlusion coronaire est incomplète [3].
  • D’autres anomalies peuvent apparaître (ST+ minime, QRS modifiés par l’ischémie, allongement de l’intervalle QT, alternance de l’onde T, onde U ischémique, anomalies du rythme ou de la conduction) et des anomalies de repolarisation en miroir sont habituel dans les dérivations opposées (cf. Ondes T inversées).
  • Le tracé peut évoluer vers un infarctus ST+ ou régresser spontanément ou sous l’effet de la trinitrine.

L’indice de Smith est très utile en territoire antérieur pour distinguer une occlusion coronaire aiguë d’une variante normale de repolarisation ventriculaire (Cf. Indice de Smith).

Cas cliniques et ECG de Steve Smith : voir Onde T ample et Ischémie sous-endocardique.


La suite est réservée aux membres et stagiaires du site.
Connexion

| Devenir membre | Devenir stagiaire