Onde Q de pseudo-nécrose

Onde q sans rapport avec une nécrose myocardique.

Il s’agit d’ondes q élargies et profondes, observées au cours de certaines cardiopathies avec hypertrophie droite et/ou gauche (cardiomyopathie hypertrophique, cœur pulmonaire chronique…)ou sans hypertrophie (maladies infiltratives telles une amylose cardiaque…).

Elles pourraient refléter dans le premier cas une amplification de l’onde q septale et dans le second un trouble de conduction focal liée à la disposition anarchique des fibres myocardiques caractéristique de la maladie. L’onde R qui succède est souvent ample, à l’opposé de ce qu’on observe dans une séquelle d’infarctus.