TV 1a. tachycardies ventriculaires

Tachycardie dont l’origine des complexes ventriculaires est située dans un ventricule. Sa fréquence dépasse 100/mn et peut atteindre 280/mn [1].

La transformation d’une tachycardie ventriculaire (TV) en fibrillation ventriculaire est le risque majeur.

Les éléments importants pour la prise en charge sont le terrain, la tolérance, la durée et l’aspect ECG [2].

Terrain et tolérance : les TV sur cardiopathie structurelle (cardiopathie ischémique en particulier, cardiomyopathies…) sont les plus fréquentes et les plus mal tolérées.

La durée :

  • Une TV est dite non soutenue si elle dure moins de 30 secondes. Elle peut se résumer à une salve d’au moins trois extrasystoles ventriculaires à une fréquence > 100/mn (voire 120/min pour les distinguer d’un rythme idioventriculaire accéléré).
  • Une TV est dite soutenue si elle dure plus de 30 secondes et/ou entraîne un compromis hémodynamique qui nécessite une cardioversion [2].

L’aspect : certains aspects sont bénins (TV fasciculaire, TV infundibulaire), d’autres malins (ex. TV catécholergique, TV bidirectionnelle, torsades de pointes…).

Tous les mécanismes à l’origine d’une arythmie peuvent être en cause [3]:

  • réentrée microscopique (TV commune observée habituellement sur cardiopathie ischémique avec SCA ou cicatrice d’infarctus, cardiomyopathie hypertrophique, DVDA ou TV fasciculaires)
  • réentrée macroscopique (TV de branche à branche, TV bidirectionnelle, torsades de pointes, flutter ventriculaire ou fibrillation ventriculaire)
  • automatisme anormal (TV polymorphes catécholaminergiques) avec warm up/cool down et ralentissement/interruption par adénosine
  • activité déclenchée comme dans les TV infundibulaires et plus rarement, cardiomyopathies dilatées ou les cardiomyopathies hypertrophiques : interruption par adénosine

————-

[1] Al-Khatib SM, Stevenson WG, Ackerman MJ, et al. 2017 AHA/ACC/HRS Guideline for Management of Patients With Ventricular Arrhythmias and the Prevention of Sudden Cardiac Death: Executive Summary. Circulation. 2018; 138(13):e210-e271

[2] European Resuscitation Council Guidelines for Resuscitation 2010 Section 1. Executive summary. Nolan JP et al; ERC Guidelines Writing Group. Resuscitation. 2010;81(10):1219-76.

[3] Enriquez A, Riley M, Marchlinski F. Noninvasive clues for diagnosing ventricular tachycardia mechanism. Review article. JE 2018. March–April :163-169