TV 7a. polymorphe

 

Tachycardie ventriculaire maligne dont la morphologie des complexes QRS varie [1]. On l’oppose aux TV monomorphes, beaucoup plus fréquentes.

Il s’agit :

On distingue les TV polymorphes des torsades de pointes grâce à l’intervalle QT qui est – par définition – allongé en cas de torsade de pointes (voir cas clinique [2]). Elles s’observent principalement chez des patients atteints de cardiopathie ischémique. Le magnésium est en général peu ou pas efficace.

Néanmoins, il arrive que l’intervalle QT d’une TV polymorphe soit long. C’est alors un couplage court (entre l’ESV et le début de la TV) qui est en faveur d’une TV polymorphe [3].

 

Voir aussi : Cardioversion d’une TV, Torsade de pointes, orage rythmique

 

Blog de S Smith


La suite est réservée aux membres du site.
Connexion | Devenir membre