Quinidine

Chef de file des antiarythmiques de classe IA.

Molécules : hydroquinidine, procaïnamide et disopyramide

La quinidine diminue l’automaticité et la conduction des tissus atriaux et ventriculaires par prolongation directe des phases de repolarisation. Par ailleurs, elle exerce une action indirecte vagolytique dominante qui tend à accélérer la fréquence sinusale et la conduction AV.

 

Modifications ECG possibles à doses thérapeutiques

  • Diminution de l’amplitude de l’onde T avec léger sous-décalage du ST
  • Prolongation de l’intervalle Q-T (intervalle QT long)
  • Ondes U proéminentes (U > T) : effet quinidine like
  • Elargissement et crochetage des ondes P.
  • Amélioration de la conduction AV

Modifications ECG possibles à doses toxiques

  • Élargissement du complexe QRS (cf. Effet stabilisant de membrane)
  • Degrés divers de bloc AV
  • Bradycardie sinusale marquée, bloc sinoatrial, arrêt sinusal
  • Torsades de pointes, fibrillation ventriculaire, mort subite.
  • Voir vidéo Youtube ECG toxique

Indications

  • Les quinidiniques ne sont plus recommandés en 2019, après un épisode de tachycardie atriale pour le maintien du rythme sinusal [1^].
  • Ils sont contre-indiqués en cas de syndrome du QT long.

Surveillance/toxicité

Un allongement du QT au-delà de 25%  de sa durée initiale est dangereux et le traitement doit être arrêté immédiatement. De même, un élargissement des QRS (bloc intraventriculaire) au-delà de 25% de sa durée initiale est dangereux et le traitement doit être diminué voire interrompu s’il s’agit d’une première prise [2^]

Un flutter quinidinique (conduction AV 1/1 à QRS larges) est possible lors d’un traitement préventif d’une FA/flutter par un quinidinique (ou le flécaïnamide). En effet, en cas de récidive sous forme de flutter, l’amélioration « quinidinique » de la conduction AV et le ralentissement de la conduction intraventriculaire (fréquence-dépendant) expliquent la conduction AV 1/1 et la fréquence ventriculaire proche de 200/mn à QRS larges.

[1] Brugada P et al . European Heart Rhythm Association (2019)

[2] Dictionnaire Vidal 2020