Pacemaker (c) signes ECG

La présence d’un pacemaker (PM) se traduit par l’existence de spikes qui précèdent immédiatement l’activité atriale (entraînement auriculaire) et/ou l’activité ventriculaire (entraînement ventriculaire). Ces spikes apparaissent lorsque l’activité atriale ou la conduction AV est/sont défaillante(s). Ils peuvent être difficiles à voir sur un ECG en cas de sondes bipolaires.

Lorsque le PM commande le rythme en permanence, on parle de rythme électro-entrainé. L’aspect attendu des complexes QRS électroentrainés par une stimulation ventriculaire droite est un retard gauche évoquant un bloc de branche gauche (BBG). Un aspect de retard droit s’observe si la sonde est déplacée au niveau du ventricule gauche, s’il existe une fusion ventriculaire ou dans certains cas de stimulation septale.

L’analyse de l’ECG d’un patient porteur de PM doit permettre de juger de la qualité de la détection et de la stimulation de la ou des deux cavités.

Stimulation atrial

. Chaque spike auriculaire doit être efficace, suivi d’une dépolarisation atriale… Stimulation ventriculaire. Chaque spike ventriculaire doit être efficace…. Détection ventriculaire. Chaque QRS spontané, qu’il soit conduit ou extrasystolique, doit inhiber la stimulation ventriculaire… Détection atriale. Chaque onde P doit inhiber la stimulation atriale et être suivie d’une stimulation ventriculaire ou d’un QRS avant la fin du délai AV

Références

McMullan J, Valento M, Attari M, Venkat A. Care of the pacemaker/implantable cardioverter defibrillator patient in the ED. Am J Emerg Med. 2007;25(7):812-22.

Harper RJ, Brady WJ, Perron AD, Mangrum M. The paced electrocardiogram: issues for the emergency physician. Am J Emerg Med. 2001;19(7):551-60.