Cardioversion/défibrillation électrique

Restauration du rythme sinusal à l’aide d’un choc électrique. Le choc électrique dépolarise et allonge la période réfractaire de tout le myocarde excitable ce qui interrompt les circuits de réentrée et les foyers de décharge et établit une homogénéité électrique jusqu’à l’émergence d’un foyer automatique.

  • La cardioversion synchronisée (choc délivré pendant un complexe QRS) est indiquée pour le traitement des tachyarythmies symptomatiques (troubles neurologiques, douleur thoracique, signes de choc, œdème pulmonaire) qui ne répondent pas immédiatement à la prise en charge médicale. Néanmoins, certaines tachycardies sont plutôt rebelles à la cardioversion : tachycardies atriales multifocales, TV fasciculaire et certaines TV polymorphes ou torsades de pointes.

 

  • La défibrillation en mode asynchrone (délivré à n’importe quel moment car aucun complexe QRS n’est identifiable) est indiquée en cas de TV polymorphe ou de fibrillation ventriculaire.

Energie

Les ondes de choc biphasiques sont plus efficaces que les monophasiques. On débute en général par un choc biphasique de faible énergie et on augmente en cas d’échec.

 

 

Link MS, Atkins DL, Passman RS, et al. Part 6: electrical therapies: automated external defibrillators, defibrillation, cardioversion, and pacing: 2010 American Heart Association Guidelines for Cardiopulmonary Resuscitation and Emergency Cardiovascular Care [published correction appears in Circulation. 2011 Feb 15;123(6):e235]. Circulation. 2010;122(18 Suppl 3):S706-S719.

Nolan JP, Soar J, Zideman DA, et al. European Resuscitation Council Guidelines for Resuscitation 2010 Section 1. Executive summary. Resuscitation. 2010;81(10):1219–1276.