Hypercalcémie

Une élévation du calcium extracellulaire raccourcit la phase 2 du potentiel d’action.

En cas d’hypercalcémie modérée.

  • Les signes ECG sont discrets, en rapport avec un raccourcissement et un sous-décalage du segment ST et une ébauche de cupule.
  • L’onde T est parfois diphasique (-/+) et/ou élargie avec une montée raide et une descente lente [1][2]

ECG typique d’hypercalcémie sévère (plusieurs indices présents)

  • Le point J est ascensionné et l’on peut détecter parfois des ondes J (comme des ondes J d’Osborn)
  • Le segment ST est court voire inexistant,
  • L’onde T débute immédiatement après le QRS, ample et positive, en dôme évoquant un infarctus ST+ ou un Brugada [3]
  • L’intervalle QTc est raccourci (ou semble raccourcit)
  • L’intervalle P-R est souvent allongé avec parfois un bloc atrioventriculaire

 

Il existe un risque exceptionnel de tachycardie ventriculaire

 

Diagnostics différentiels

  • imprégnation digitalique
  • infarctus ST+
  • ECG Brugada type 1

 

L’ECG est un mauvais outil pour dépister une hypercalcémie, car les signes en faveur sont souvent manquants (ECG normal) ou peu spécifiques

 

Traitement d’urgence

Il est recommandé devant des symptômes sévères ou une calcémie > 3,5 mmol/l (il peut être débuté entre 3 et 3,5 mmol/l si on redoute une ascension rapide de la calcémie). Il est mal codifié et repose sur [4] :

  • une réhydratation : sérum physiologique (3-6 l/24 h), puis furosémide (20 à 40 mg/6 à 12 h ou 1 mg/kg),
  • la calcitonine de saumon (5 unités/kg/jour en 3 injections IV, IM, SC ou continu) qui favorise l’élimination rénale et réduit la réabsorption osseuse (action rapide, mais transitoire, limitée à 48 heures)
  • des biphosphonates IV : ex. zolédronate 4 mg en 15 min ou pamidronate 30–90 mg IV en perfusion de 1 à 2 heures) d’action puissante, mais retardée de deux à quatre jours, donc en association souvent avec la calcitonine
  • le traitement de la cause ou comorbidité associée (ex. dialyse si insuffisance rénale sévère, hydrocortisone 200 mg I.V. d’action retardée (si sarcoïdose, lymphome…), arrêt des thiazidiques ou du lithium…

 

Blog  de SW Smith


La suite est réservée aux membres du site.
Connexion | Devenir membre