Hyperthyroïdie

Une hyperthyroïdie peut entraîner des manifestations ECG par l’action accrue des hormones thyroïdiennes sur les myocytes. Ses hormones augmentent la sensibilisation du cœur aux stimulations bêta-adrénergiques et favorisent une hypertrophie ventriculaire secondaire à l’augmentation parfois considérable de la charge de travail.

Il en résulte un hyperautomatisme dont le signe le plus constant est la tachycardie sinusale.  L’hyperthyroïdie facilite aussi l’apparition d’une fibrillation auriculaire (ou une autre tachycardie atriale). Plus rarement, elle peut entraîner des signes électriques d’insuffisance coronaire et/ou un hypervoltage du tracé (ondes P, complexes QRS, ondes T) [1].

[1] Klein I (2007)