Hypothyroïdie

L’hyothyroïdie peut entraîner des manifestations ECG par l’action moindre des hormones thyroïdiennes sur les myocytes : moindre sensibilisation du cœur aux stimulations bêta-adrénergiques et risque d’insuffisance coronaire accru. Il en résulte une réduction de l’automatisme dont le signe le plus constant est une bradycardie sinusale [1].

Les formes sévères (myxœdème avec dépôt gélatineux dans les tissus et carence hormonale profonde) peuvent se traduire par une triade sur l’ECG : bradycardie sinusale, microvoltage et anomalies plutôt diffuses de la repolarisation ventriculaire incluant un léger sous-décalage de ST, une onde T aplatie ou inversée, et surtout un QT long.

Ces troubles peuvent évoquer une insuffisance coronaire et exposent au risque, néanmoins rare, de torsades de pointes.[2]

[1] Klein I (2007)

[2] Fredlund BO (1983)