Hypothyroïdie

L’hyothyroïdie peut entraîner des manifestations ECG par l’action moindre des hormones thyroïdiennes sur les myocytes : moindre sensibilisation du cœur aux stimulations bêta-adrénergiques et risque d’insuffisance coronaire accru. Il en résulte une réduction de l’automatisme dont le signe le plus constant est une bradycardie sinusale [1] et des anomalies mineures de la repolarisation.

Les formes sévères (myxœdème avec dépôt gélatineux dans les tissus et carence hormonale profonde) peuvent se traduire par une triade sur l’ECG [3] :

  • une bradycardie sinusale
  • un microvoltage
  • et des anomalies de la repolarisation ventriculaire, plutôt diffuses, incluant un léger sous-décalage de ST, une onde T aplatie ou inversée.
  • des modifications de l’intervalle QT ont été signalées.

Ces troubles peuvent évoquer une insuffisance coronaire et exposent au risque, néanmoins rare, de torsades de pointes [2][4]

 

[1] Klein I, Danzi S. Thyroid Disease and the Heart. Circulation 2007; 116;1725-1735. (accès libre)

[2] Fredlund BO, Olsson SB. Long QT interval and ventricular tachycardia of “torsade de pointe” type in hypothyroidism. Acta Med Scand 1983; 213:231–5.

[3] Tayal B, Graff C, Selmer C, et al. Thyroid dysfunction and electrocardiographic changes in subjects without arrhythmias: a cross-sectional study of primary healthcare subjects from Copenhagen. BMJ Open. 2019;9(6):e023854. (accès libre) Hypothyroidism was associated with slower heart rate and shorter QTc but only in women. Moreover, longer P-wave duration, longer PR interval and low voltage were observed in patients with both subclinical and overt hypothyroidism. However, the presence of low voltage was less pronounced with higher age (p=0.001).

[4] Kandan SR, Saha M. Severe primary hypothyroidism presenting with torsades de pointes. BMJ Case Rep. 2012;2012:bcr1220115306.