Flutter atrial 5. avec QRS larges

Au cours du flutter atrial, les QRS peuvent être larges en cas bloc de branche, aberration, préexcitation ou imprégnation en quinidine ou flécaïnide (cf. Flutter quinidinique). Ils peuvent alors masquer les ondes F.

Dans les cas difficiles, l’adénosine peut aider à démasquer le fluttering (« battement d’ailes ») de la ligne de base, pour écarter l’hypothèse d’une tachycardie ventriculaire.