Cardiomyopathie hypertrophique apex

La cardiomyopathie hypertrophique apicale est une forme rare de cardiomyopathie hypertrophique qui prédomine chez les patients asiatiques (25% des CMH au japon vs 2 à 9% en occident) (Sakamoto 1976).

L’ECG peut être évocateur devant l’existence d’ondes T inversées géantes dans les dérivations précordiales en regard de grandes ondes R.

Elles n’entrainent pas d’obstruction dynamique à l’éjection du VG (Sato 2007, Sakamoto 2001).

Voir ici aspect en IRM (superbe) http://irmcardiaque.com/index.php?title=CMHA

Figure 3. Reco ESC 2011